Panier

Chaussons de Noël : Connaissez-vous les 10 anecdotes sur cette tradition ?

Célébrée dans le monde entier, la fête de Noël rassemble de nombreuses personnes, notamment les petits enfants. Chaque année, elle arrive avec son lot de magie et de belles surprises. Événement très minoratif, il est très difficile d’échapper aux traditionnels traîneaux, rennes et sans oublier les sapins et toutes les autres illuminations possibles. Cependant, pour réussir la déco chez vous, il faudra penser à suspendre les chaussons de Noël à la rampe d’escalier, au sapin ou encore à la cheminée. Mais, d’où vient cette tradition ? On en parle dans cet article.

Chaussons de Noël : Connaissez-vous les 10 anecdotes sur cette tradition ? Uncategorized pexels irina iriser 1734424
Chaussons de Noël

À quel nom est associée la tradition des chaussons de Noël ?

La tradition des chaussons de Noël provient des actes de Saint-Nicolas, un noble né en 280 en Asie Mineure après J-C. Pendant qu’il jouissait de sa tendre jeunesse, ses riches parents moururent, victimes d’une épidémie. 

Nicolas devint alors prêtre chrétien afin de partager ses richesses dans le but de porter assistance aux nécessiteux, aux pauvres, aux souffrants ainsi qu’aux malades. Toute sa vie, il l’a consacrée à servir Dieu. Il a d’ailleurs été fait évêque de Myre, déjà durant sa jeunesse.

En effet, Nicolas, devenu évêque de Myre, avait une forte popularité en raison d’amabilité et de sa générosité. Célibataire, il ne disposait d’aucun enfant et ne s’était donc logiquement jamais mis avec une femme. 

Cependant, Nicolas avait un grand amour pour les enfants. Il aidait justement ceux qui résidaient dans sa ville de naissance. Grâce à ce sage caractère que peu d’hommes avaient, il était surnommé « donateur de Myre ». 

Il faut noter que Nicolas faisait toujours ses dons de façon discrète. En effet, il offrait généralement ses présents tardivement dans la nuit, ce qui était pour lui une meilleure façon se protéger son identité. Pour cause, Nicolas préférait que personne ne sache que les cadeaux provenaient de lui.

Quelle est la légende la plus connue concernant les chaussons de Noël ?

La légende la plus connue des chaussons de Noël nous conduit dans un petit village. À cet endroit, un marchand autrefois riche et ses filles ont connu un nouveau destin dès qu’ils sont devenus très pauvres.

Chaussons de Noël : Connaissez-vous les 10 anecdotes sur cette tradition ? Uncategorized pexels markus spiske 1679769

La pauvreté du marchand et de ses filles

La pauvreté du marchand était de telle sorte qu’elle s’empirait jusqu’à l’âge de mariage des filles. Le père, grincheux, devient très déprimé, car il avait la certitude que ses filles ne trouveraient pas de bons hommes pour les épouser.

Il faut noter qu’à cette époque, il était de loi que le père d’une jeune fille en âge de mariage doit nécessairement offrir une dot aux futurs maris. Ainsi, en l’absence de cet objet de valeur à offrir, les filles du pauvre homme avaient très peu de chance de se marier. Cela traduisait à cette époque l’incertitude de l’avenir des filles en question sans oublier l’humiliation qu’elles devaient subir.

Impuissant face à cette situation, le père implorait tous les saints afin qu’ils l’aidassent à trouver solution à sa difficulté. Durant ce temps, ses filles étaient toutes occupées à faire leur propre couture, leur cuisine ainsi que leur nettoyage. 

L’arrivée de Saint-Nicolas dans le village

C’est à cette période de lourds chagrins du pauvre homme que le célèbre Saint-Nicolas effectuait un voyage. Il traversa le village et par inadvertance, il fut informé de l’histoire des filles et de leur père. Certains habitants apprenaient également à Nicolas qu’il est peu probable, du moins impossible que le marchand accepte des dons de charité.

La même nuit, dès que finit la lessive, les filles avaient accroché leurs bas à proximité de la cheminée afin de les sécher. Ces dernières ignoraient que Saint-Nicolas les épiait près du lieu où elles se trouvaient, attendant qu’elles se blottissent dans les bras de Morphée. 

C’est ainsi que tard dans la nuit, pendant que les filles dormaient, Nicolas se dirigeait vers la fenêtre de la petite maison. Marchant sur la pointe des pieds, il s’approcha et inspecta l’intérieur. Il constata grâce à la lumière de la lune que les bas des filles étaient à sa portée. Ainsi, il mit dans l’un d’eux son sac d’or avant de s’en aller à la dérobée.

La découverte du premier sac d’or et le mariage de l’une des filles du marchand

Le lendemain matin, le père trouva le sac. Surpris de sa présence inopportune, il l’ouvrit et découvrit qu’il y avait une avalanche d’or dans le bas des filles, ce qui pourrait suffire pour solder la dot d’une fille. Ce fut un grand avantage pour lui. Après s’être renseigné en vain auprès des seins pour connaître l’auteur du sac, il finit par utiliser le contenu pour subvenir aux nécessités de sa première fille. Cette dernière enfin se marie avec à un gentilhomme.

Le deuxième sac d’or

Le mariage passé, Saint-Nicolas partit une autre nuit dans la maison chargée d’un sac d’or. Il le dépose dans un autre bas. Cette fois, son intention était que l’or serve à doter la deuxième fille.

Dès que les filles découvrirent le sac, elles l’apportèrent à leur père le lendemain matin. Celui-ci l’ouvrit et découvrit encore de l’or. Il utilisa alors ce nouveau cadeau pour le mariage de sa deuxième fille. 

La découverte du mystérieux bienfaiteur

Malgré qu’il se soit servi de l’or offert pour marier ses deux premières filles, le père était très impatient de connaître son mystérieux bienfaiteur. Pour cela, il resta, la nuit suivante, à l’affût. 

Ainsi, la troisième fois, Saint-Nicolas apparut avec un sac d’or et s’orienta vers la fenêtre. Le marchand le reconnut et alla aussitôt s’agenouiller devant son bienfait enfin connu. Il poussa un cri de gratitude et d’allégresse. De tout son cœur, il le congratula pour ses gestes à son égard.

Saint-Nicolas le bénit. Grâce au troisième sac d’or, le marchand put marier sa troisième fille et connut par la suite de jours heureux. Peu de temps après, les villageois furent informés de l’histoire du marchand, de ses filles et du bienfaiteur Saint-Nicolas. Depuis ce temps, les enfants suspendent leurs bas à proximité de la cheminée espérant les cadeaux de Saint-Nicolas. 

Dès lors, la tradition des chaussettes de Noël commence en Europe. Plusieurs personnes ont d’ailleurs estimé que l’histoire du Père Noël est en réalité celle de Saint-Nicolas.

Chaussons de Noël : Connaissez-vous les 10 anecdotes sur cette tradition ? Uncategorized pexels monstera 5708917

Quelle autre légende peut expliquer la tradition des chaussons de Noël ?

Selon une autre légende, la tradition des chaussons de Noël tire son origine du folklore néerlandais. En effet, aux Pays-Bas, Sinterklaas, c’est-à-dire le Père Noël, et son assistant Zwarte Piet se place chaque année dans le port d’une autre ville. Lorsqu’ils arrivent, ils effectuent leur voyage sur un cheval blanc et un mulet. Durant ce temps, les enfants attendent leur venue. Pour l’occasion, ils concoctent des friandises spéciales de carottes et de foin. Ils les disposent généralement dans leurs sabots de bois.

Ainsi, dès l’arrivée du Père Noël et de son collègue assistant, le cheval, la mule et ces hôtes dégustaient les friandises faites par les enfants. Pour témoigner de leur gratitude, ils offraient aux enfants de petits cadeaux tels que :

  • Des ornements ;
  • Des bonbons ;
  • Des jouets miniatures ;
  • Des noix en coquillages ;
  • , etc.

Chaque année, cette histoire se répétait. Ainsi, Sinterklaas devient officiellement Père Noël. Les sabots en bois quant à eux sont remplacés par des chaussures ou tout simplement par des chaussettes.

De nos jours, plusieurs enfants dans le monde espèrent la visite du grand monsieur à la barbe blanche. Dès qu’ils s’aperçoivent les chaussettes, ils sont ivres de joie à l’idée qu’elles sont pleines de petits cadeaux dès que viendra le bienfaiteur.

Chaussons de Noël : Connaissez-vous les 10 anecdotes sur cette tradition ? Uncategorized pexels irina iriser 1734429

Qu’en est-il de la tradition des chaussons de Noël aujourd’hui ?

Depuis cette période, beaucoup d’enfants suspendent des chaussures ou des chaussettes attendant les présents du Père Noël. Il faut dire qu’au départ, les enfants se servaient de l’une de leurs chaussettes quotidiennement portées. Cependant, aujourd’hui, des chaussettes de Noël ont spécialement été conçues pour l’événement. De plus, les enfants profitent de cette fête pour coudre ou décorer à leur guise leurs chaussettes de Noël.

Par ailleurs, dans certaines familles, les chaussettes utilisées sont personnalisées. Cela étant, chaque membre de la famille a son nom cousu sur sa chaussette. Il s’agit effet d’une méthode pour que le Père Noël ne se trompe de cadeaux et offre à chacun ce qu’il mérite en ce jour.

En Occident, la tradition de Noël souhaite qu’on prive les enfants s’étant mal comportés durant l’année des cadeaux contenus dans la chaussette de Noël. Ainsi, en lieu et place d’un cadeau, ces derniers recevront des morceaux de charbon.

Il faut préciser que selon la tradition, la chaussette doit être accrochée au manteau de la cheminée. Mais, vu que plusieurs maisons contemporaines ne disposent pas de cheminées, les enfants suspendent alors leurs chaussettes à n’importe quel endroit. Cette tradition se perpétue dans le monde entier, notamment durant la fête de Noël. Mais, outre les enfants, les soldats accrochaient aussi leurs chaussettes afin de rendre cette période spéciale et rompre avec la routine quotidienne. 

Quoi qu’il en soit, dès que les chaussettes sont suspendues, chacun sait déjà que la période tant attendue est enfin arrivée. Si vous ne savez pas avec quoi remplir les chaussettes de vos bouts de choux, nous vous proposons entre autres :

  • Un kit de lego ;
  • Des crackers de Noël et des Sucres d’Orge ;
  • Des ornements de Noël ;
  • Des chocolats ;
  • Mini puzzles ;
  • Les balles rebondissantes de notre enfance ;
  • Un mini kit de beauté.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.